SANTE

AVC

L’athérosclérose (dépôts dans les artères) peut entrainer des accidents thrombotiques (vaisseau qui se bouche) avec des conséquences très graves, souvent mortelles.
Les localisations les plus fréquentes sont les fines artères destinées au coeur et au cerveau.
Les conséquences en sont:
- au niveau du coeur, l’infarctus du myocarde (IDM).
- au niveau d’une artère du cerveau, l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le risque cardio-vasculaire est-il augmenté par la pratique du cyclotourisme?

Globalement non, bien au contraire
Une activité physique régulière associée à une bonne hygiène de vie est prouvée très protectrice.
Mais elle peut être néfaste si effort intense et long à la fois chez les personnes porteuses d’une pathologie cardiaque ou d’une surcharge athéromateuse le plus souvent ignorées.
La survenue brutale d’un accident cardio-vasculaire grave est possible même chez les personnes pratiquant une activité physique régulière.

Peut on prévoir la survenue d’une thrombose vasculaire responsable d’IDM ou d’AVC ?
Oui dans une proportion de 50% au moins, par :
-Suivi médical
-Recours à des examens simples (ECG, EE, surveillance du poids, bilan sanguin).

 

Facteurs de risque non modifiables
AGE :
Le risque augmente avec l’âge.
SEXE:
Prédominance masculine (pour l’IDM) s’estompant avec l’âge.
HEREDITE:
Parents proches
• décédés précocement d’un IDM (55 ans pour les hommes; 65 ans pour les femmes)
• ou mort subite, non expliquée avant 40 ans.

TABAGISME :
Facteur de risque majeur
Risque accru avant et après l’effort
TENSION ARTERIELLE :
Au repos elle doit être
Inférieure à 13 ½ - 8 ½.
DIABETE :
La glycémie à jeun doit être inférieure à 1,26 g/l

Facteurs de risque inhérents
au mode de vie
•SEDENTARITE : Pratiquer au moins ½ heure d’activité physique par jour.
Privilégier les déplacements à vélo ou à pied.
Objectif des « 10 000 pas par jour ».
•STRESS : Effet bénéfique majeur de l’exercice et de la convivialité sur le psychisme.

SIGNES D’ALERTE
Ne pas négliger: douleurs thoraciques régressives, fatigue inhabituelle, baisse de performances (signe de surmenage, mais parfois de problème cardiaque), essoufflement anormal.
Un malaise est a priori d’origine cardiaque.
Symptomatologie d’IM: douleur thoracique ou abdominales avec irradiations vers le bras ou la mâchoire; vomissements; angoisse. Symptomatologie d’AVC ou d’accident ischémique transitoire (AIT): déficit neurologique parfois discret au niveau de la face, d’un membre, de la parole, de la vue…

  • Nom du fichier : Bien utiliser un cardiofrequencemetre
  • Taille : 71.09 Ko
yes /

Télécharger